Une appli pour aider malvoyants et illettrés @La Dépêche du Midi

par Maud L

Aider les malvoyants et les personnes illettrées à lire une notice, trouver les horaires d’un train ou d’un bus, découvrir une oeuvre dans un musée… C’est le projet de Quentin Ferrer et de trois autres étudiants de l’école toulousaine Ingésup, Baptiste Portales, Thomas Grassin et Johan Pujol.

Ils ont décidé pour cela de s’appuyer sur le QR Code, ce petit logo carré ressemblant à une sorte de code-barres. En temps normal, un QR Code « scanné » avec son smartphone renvoie vers un site internet. « Là, pour la première fois, l’action va renvoyer vers une information vocale » explique Quentin Ferrer. « J’avais eu cette idée il y a quèlques années » reprend le Toulousain âgé de 26 ans. « Je me suis dit que ça pouvait rendre service ». Le projet est donc développé, sous le nom de code QDQ : « ça veut dire l’oeil derrière l’oreille ; c’est une image qui correspond au projet, et qui rappelle l’expression »des yeux derrière la tête »».

Persuadés du bien-fondé de leur projet, les quatre amis ont déposé un dossier de candidature pour l’un des plus grands concours numérique mondial à destination des étudiants, organisé par Microsoft : l’Imagine Cup. « II y a trois catégories : innovation, jeux vidéo et citoyens du monde. Notre projet rentre complètement dans cette dernière. » Bien leur en a pris, puisque les voila parmi les 18 finalistes français. Le 9 avril au soir, ils ne seront plus que trois. Quentin espère bien être de ceux-là. Ensuite, un seul projet sera choisi pour représenter la France, et « pouvoir présenter le projet devant Bill Gates et l’actuelle direction de Microsoft. Une sacrée chance ! » estime Quentin. En attendant, son projet a déjà convaincu Tisséo, qui pourrait s’en servir sur son site ou dans les abribus toulousains.

Téléchargez le PDF